Lettre à ma Jeunesse, notre Jeunesse, la Jeunesse Française

 

Je m’appelle Julie Combaluzier, j’ai 33 ans, je viens d’une petite ville du sud de la France et je vis à Lyon. Du côté de ma maman, je suis fille et petite-fille de pieds-noirs d’origine Italo-Espagnole, venus d’Alger à Marseille en mai 1962. Du côté de mon papa, je suis l’arrière-petite-fille d’Arméniens nés en Turquie et arrivés en Ardèche dans les années 1920. Je viens de la classe moyenne comme des millions de Français, mes parents sont commerciaux. Ayant une famille qui s’intéresse à la Culture notamment au 7ème art, sans avoir de liens ni de relations avec ce monde-là, j’ai assisté en tant que spectatrice à quelques tournages de films lorsque j’étais petite.

 

Depuis que j’ai 10 ans, j’ai un rêve comme des millions de jeunes Français, mon rêve est de faire du Cinéma. Je n’ai pas eu une scolarité facile, j’étais une élève moyenne, pas scolaire au sens littéral du terme, une grave opération subie à l’âge de 16 ans m’a même obligée à un moment donné, à arrêter les cours plus d’une moitié de l’année, à changer de lycée et par la suite à redoubler. Mais j’étais très travailleuse, volontaire et passionnée. Par exemple, je co-animais un atelier Cinéma sur la guerre 14/18, en classe de 4ème. Je souhaitais faire Science Po ou Normale Sup car j’aime l’histoire, la sociologie, les langues, la littérature, la poésie, l’écriture mais je n’avais pas le niveau en terme de notes. J’ai fait des études de Communication dans une école privée, dans le but d’assurer un diplôme et ensuite réaliser des films.

 

Pendant mes études, j’ai enchainé les stages et les petits jobs. J’ai eu notamment l’opportunité de faire des stages au Festival de Cannes, qui ont renforcé mon amour du Cinéma. Après mes études, j’ai voyagé grâce  à mes petits jobs, je me suis mise au chômage puis en auto-entrepreneur. Je suis suivie par un super organisme d’accompagnement aux parcours artistiques, comme il en existe peu en France. Il y a 6/7 ans, j’ai voulu m’installer à Londres, New York ou encore Sao Paulo et c’est là, en faisant la rencontre d’étrangers, que je me suis rendue compte de la chance qu’on avait en France et de l’incroyable vivier de talents et d’énergie. J’ai fait la connaissance de jeunes Français, de tous les milieux sociaux, de toutes PCS (Professions et Catégories Socioprofessionnelles), de toutes cultures, qui avaient un rêve et faisaient tout pour le réaliser.

 

Je décide de monter un Documentaire intitulé Jeunesse Rêve Toi, en parfaite autodidacte, avec l’aide d’une petite équipe de bénévoles, comme ça n’a jamais été fait en France, donner la parole à la Jeunesse Française et aux adultes qui les soutiennent. J’ai filmé dans les grandes, moyennes et petites villes, villages, parmi eux : Lille, Marseille, Le Havre, Strasbourg, Paris, Rennes, Lyon, Pau, Rouen, Avignon, Tourcoing, Saint-Paulien, Cannes, Vénissieux, Aubenas, la Garde-Adhémar, Besançon, le Grau-du-Roi, Saint-Vallier etc. Le tournage a duré 4 ans, de 2012 à 2016, partout où nous avons fait les toutes premières projections, Cinéma, MJC, Festival, le film suscite un engouement formidable auprès du public.

 

Jeunesse Rêve Toi est à la base un film autoproduit, réalisé avec très peu de moyens mais avec beaucoup d’énergie et de sincérité. Nous souhaitons diffuser le film sur tout le territoire et dans tous les canaux de diffusion notamment à la Télévision, pour que le plus de jeunes possible voient ce film. Si je vous raconte mon parcours, mon histoire, c’est pour vous dire, croyez-y, allez-y, battez-vous, si c’est possible pour moi, pour mon génial associé et monteur Bastien Giannini (29 ans), pour tous les jeunes qui sont interviewés dans Jeunesse Rêve Toi, c’est possible pour vous.

 

La France est un grand pays, fort et magnifique, nous avons une jeunesse, ma jeunesse, notre jeunesse exceptionnelle. Je vais terminer par cette phrase de l’acteur Pierre Niney « On a besoin, je crois, aujourd’hui, au-delà des acteurs et au-delà des artistes aujourd’hui en France, d’une Jeunesse qui rêve et qu’on leur en donne les moyens. »

 

Faisons tous ensemble, aujourd’hui et maintenant, 2018, l’année de la Jeunesse Française.

 

Julie Combaluzier, Scénariste, Réalisatrice et Productrice de Jeunesse Rêve Toi

 

 

Pour plus d’informations sur Jeunesse Rêve Toi:

jeunesserevetoi.fr